09h00-18h00

+33 800 088 120

APPEL GRATUIT

QUELLES AIDES POUR REMPLACER VOTRE CHAUDIÈRE ?

aides-changement-chaudiere

Malgré tous les avantages que présentent les nouveaux systèmes de chauffage, leur coût décourage la plupart des Français. En effet, quand l’installation d’une chaudière bois ou d’une pompe à chaleur demande plusieurs milliers d’euros, voire plus de 10 000 €, il s’avère indispensable d’obtenir des aides pour remplacer sa chaudière fioul.

L’État a décidé d’éradiquer les chaudières fioul avant 2030. Véritables « tumeurs » de la maison, leur odeur nauséabonde, le coût de ce combustible sur la facture énergétique, les dangers qui y sont liés ou encore la pollution qui en émane signent leur fin de vie. Pour autant, le chantier est d’ampleur avant que la France dise adieu à la chaudière fuel : plus de 3 millions de foyers se chauffent encore avec. Il s’agit de la troisième énergie de chauffage utilisée par les ménages, après l’électricité et le gaz.

Objectif : quitter les énergies de chauffage polluantes et chères

Malgré les arguments anti fioul, la frilosité pour changer de chaudière est compréhensible. La faute au coût lié au changement de système de chauffage. C’est pourquoi le gouvernement a décidé de booster les aides financières et crédits d’impôt pour le remplacement de chaudière. Les Français peuvent ainsi se débarrasser plus facilement d’équipements toxiques et énergivores. Tandis que les arnaques de chaudières à 1 euro fleurissent sur le marché, Ma Chaudière Gratuite.fr (désormais Hellio Chauffage) propose une installation de chaudière prise en charge jusqu’à 90 %, au combustible économique et écologique : la chaudière à granulés.

Depuis 2019, vous pouvez également remplacer votre ancienne chaudière gaz par un modèle de dernière génération, fonctionnant grâce à la technologie à condensation. Un processus moderne qui récupère de la chaleur et évite donc le gaspillage d’énergie, pour une performance toujours plus optimale et jusqu’à 35 % d’économies !

Prime à la casse chaudière & prime conversion chaudière, coup de pouce chauffage, Certificats d’Économies d’Énergie, Ma Prime Rénov et autres aides de l’Anah, Crédit d’Impôt à la Transition Énergétique, éco prêt à taux zéro…

  • Comment bénéficier de ces aides au changement de chaudière ?
  • Quel financement possible pour une chaudière neuve et économe ?
  • Comment les aides sont-elles attribuées ?
  • Qui peut bénéficier de l’aide pour sa chaudière ?

Ma Chaudière Gratuite (Hellio Chauffage) fait le point sur toutes les aides financières pour un changement de chaudière : comment être éligible pour prendre le pas d’une nouvelle ère de chauffage, plus respectueuse de l’environnement et synonyme d’économies d’énergie ?

Remplacez votre chaudière actuelle

par une chaudière à granulés 100% gratuite !

J'EN PROFITE

Des aides multiples pour une chaudière à moindre coût

Les bilans de l’Observatoire national de la précarité énergétique (ONPE) sont chaque année plus dramatiques : 3,4 millions de ménages déclarent être en situation de précarité énergétique. Cela signifie que ces ménages souffrent du froid dans leur logement et qu’ils ont en prime des difficultés pour payer leurs factures d’énergie. Le fioul ne déroge pas à la règle des énergies qui pèsent sur la facture de chauffage des Français. Toujours selon l’ONPE, 11,7 % des Français dépensent plus de 8 % de leurs revenus dans leur facture énergétique. C’est ce que l’on nomme le « fuel poverty » dont l’appellation remonte au Royaume Uni dans les années 90. Autres résultats : 15 % des ménages ont déclaré avoir souffert du froid pendant l’hiver 2017-2018 et 33 % ont restreint le chauffage pour réduire leur facture en 2019…

Fort de ce constat, le gouvernement a décidé d’accentuer les aides. La rénovation énergétique était déjà dans ses priorités grâce au dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE) porté par GEO PLC avec ses programmes clé en main tels que Mes Combles Gratuits et Isoler Mon Plancher. En effet, bien isoler thermiquement son habitat est primordial pour enrayer les passoires énergétiques. Depuis janvier 2019, en plus des programmes gratuits d’isolation, l’accent est mis sur le mode de chauffage avec la prime à la conversion chaudière. Un financement est désormais disponible grâce au dispositif « Coup de pouce Chauffage » (prime énergie) permettant une aide au remplacement de chaudière pour tous les Français, jusqu’à un quasi-gratuité : 90 % de l’installation peut être prise en charge, sous condition de revenus et selon la configuration du logement. Cette aide au changement de chaudière est financée via le dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE). Explications.

Prime à la casse chaudière

L’État met progressivement fin au chauffage au fioul en France. Le premier objectif étant de remplacer 600 000 chaudières au fioul en deux ans. Un chiffre fort mais toujours loin des 3 millions de chaudières de ce type en marche. Par ailleurs, l’installation de nouveaux appareils fonctionnant exclusivement au fuel sera interdite à compter de 2022.

Depuis la crise des Gilets Jaunes, l’exécutif a ouvert la voie à une réflexion pour redonner du pouvoir d’achat aux Français, notamment en leur faisant réaliser des économies, tout en réduisant la consommation d’énergie fossile polluante. « L’État a placé les Français dans une situation de dépendance à une énergie chère, étrangère et polluante », avait alors déclaré le Premier ministre Édouard Philippe en novembre 2018, annonçant ainsi la création d’une prime à la casse ou d’une prime à la conversion chaudière à fioul. À l’image de la prime à la casse destinée aux voitures, le gouvernement entend massifier l’abandon des chaudières fioul pour les consommateurs. Pour ce faire, des aides sont mises en place. Elles combinent plusieurs subventions déjà existantes mais augmentées : les Certificats d’Économies d’Énergie et leur prime Coup de pouce Chauffage ; l’ancien Crédit d’Impôt à la Transition Énergétique (CITE) avec frais de dépose d’une cuve à fioul à 50 % et frais de pose à 30 %, la simplification de l’éco-prêt à taux zéro pour un seul bouquet de travaux, et la nouvelle Prime Rénov’… Ces aides constituent l’ensemble des fameuses primes à la conversion chaudière, voulue par l’État pour inciter les Français à opter pour un modèle de chaudière moins polluante et moins gourmande en énergie, dans une démarche de transition écologique.

Certificats d’Économies d’Énergie



Certificats d’Économies d’Énergie chaudière

Pour bien comprendre le dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE), un peu d’histoire politique s’impose. La directive Efficacité énergétique impose aux États membres de l’Union européenne des objectifs pour consommer moins et mieux l’énergie dans chaque pays. La France a choisi les CEE afin de répondre à ses obligations de réduction de consommation énergétique. Ce dispositif est régi par une loi, la loi POPE, depuis le 13 juillet 2005. Son principe ? Obliger les fournisseurs d’énergie – dit « les obligés » – à faire économiser de l’énergie sous peine d’amende.

Ce sont donc ces vendeurs d’énergie (gaz, électricité, fioul…) qui financent les travaux de rénovation énergétique et l’aide pour le remplacement de chaudière. En effet, chaque preuve d’économies d’énergie réalisées donne droit à la délivrance de Certificats – les fameux CEE, qui correspondent à une certaine quantité de kWh économisés – pour justifier les objectifs qu’ils doivent atteindre dans une période définie. Depuis 2018, les CEE sont entrés dans la quatrième période du dispositif avec des objectifs augmentés, à réaliser jusqu’en 2020. On dénombre plus de deux cents types de dépenses éligibles, de l’isolation des tuyaux d’eau chaude à l’installation d’un lave-linge écoresponsable.

Pour aider les ménages les plus modestes à mieux se chauffer et à dépenser moins d’argent dans leurs factures d’énergie, l’État a instauré depuis 2015 des objectifs précarité. Des subventions en ce sens sont mises en place permettant, par exemple, le remplacement de chaudière presque totalement subventionné.

Prime Coup de pouce Chauffage

Afin d’inciter davantage les consommateurs à remplacer leur chaudière gourmande en énergie fossile (chaudière fioul et chaudière gaz classique) par une chaudière biomasse ou gaz à condensation, l’État français met en place en février 2017 un dispositif sous forme de prime, appelé le dispositif Coup de pouce Chauffage. L’idée consiste à permettre aux ménages les plus démunis de remplacer leur vieille chaudière pour peu de frais, et ainsi de faire des économies sur leurs factures énergétiques.

Attention, les travaux doivent être réalisés par un artisan certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Vous devez donc vous renseigner un minimum avant de choisir votre chauffagiste. En vous inscrivant gratuitement sur machaudieregratuite.fr, nos équipes trouvent une entreprise RGE près de chez vous. On s’occupe de tout !

L’éco prêt à taux zéro

L’éco prêt à taux zéro ou éco PTZ est, comme son nom l’indique, un prêt sans intérêts à rembourser, permettant de financer jusqu’à 30 000 euros dans le cadre de travaux de rénovation énergétique, tel le remplacement de chaudière. Cet emprunt avantageux est proposée par plusieurs banques. L’aide au financement de chaudière se dote de quelques nouveautés en 2019. En effet, à partir du 1er mars 2019, le bouquet de travaux n’est plus nécessaire pour y avoir droit. Par exemple, si vous décidez de seulement changer votre chaudière, vous pourrez en bénéficier. La chaudière à granulés fait partie des chaudières éligibles : l’éco-PTZ limite le cadre d’éligibilité du changement d’équipement à une chaudière utilisant de l’énergie renouvelable. Enfin, bonne nouvelle : ce taux d’intérêt nul a été prorogé de 3 ans, soit jusqu’à fin 2021 !

Remplacez votre chaudière actuelle

par une chaudière à granulés 100% gratuite !

J'EN PROFITE

Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE)

Le Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CITE) est une autre aide au changement de chaudière, qui disparaît en 2021. Il est cumulable avec la Prime Coup de pouce Chauffage. Son principe repose sur la possibilité de déduire de l’impôt sur le revenu une partie des dépenses engendrées dans le remplacement de chaudière, dans le cadre d’amélioration de l’efficacité énergétique du logement.

Depuis le 1er janvier 2019 et jusqu’au 31 décembre, le CITE est bonifié. Ainsi, les frais de dépose d’une cuve à fioul donnent droit à 50 % de crédit d’impôt et les frais de pose à 30 %.

Pour que des ménages soient éligibles au crédit, ils ne doivent pas dépasser un certain plafond de ressources. De plus, les dépenses sont limitées à 8 000 € pour une personne célibataire, veuve ou divorcée ; 16 000 € pour un couple soumis à imposition commune (cette somme est majorée de 400 € par personne à charge ; 200 € par enfant en résidence alternée).

En 2020, la création de Ma Prime Rénov’ a rebattu les cartes. Vous ne pourrez plus bénéficier du CITE à partir de 2021. Le but de la nouvelle prime est d’accélérer le versement du montant : beaucoup de personnes ne pouvaient pas se permettre d’avancer les frais pendant un an, ce qui les empêchait d’entreprendre des travaux pourtant essentiels pour se sentir mieux chez eux.

Ma Prime Rénov’ pour une chaudière neuve

Cette grande nouveauté a été annoncée en 2019 et instaurée en 2020. MaPrimeRénov’ désigne l’aide plus simple et plus rapide distribuée par l’Agence Nationale de l’Habitat (Anah). Elle fusionne le programme Habiter mieux Agilité (voir ci-dessous) et le crédit d’impôt (voir ci-dessus). Avantage : jusqu’à 10 000 € de prime pour installer une chaudière à bois en remplacement d’une chaudière fioul. En plus, le dispositif se cumule avec la prime énergie et les autres solutions évoquées sur cette page.

Anah Habiter mieux Agilité

Destinée aux propriétaires occupants d’une maison de plus de 15 ans, l’ancienne aide de l’Anah Habiter mieux Agilité était compatible au changement de chaudière ou d’un mode de chauffage. Selon les ressources, l’aide de l’Anah ouvrait des droits à la prise en charge de 50 % du montant total des travaux H.T. (10 000 € maximum) pour les ménages très modestes, et à 35 % pour les ménages modestes (7 000 € maximum).

Ces montants sont des « revenus fiscaux de référence » indiqués sur votre feuille d’impôts. Pour une demande d'aide déposée en 2019, il fallait prendre en compte le revenu fiscal de l’année 2018. Cette condition est toujours d’actualité avec MaPrimeRénov’, afin de connaître la somme à recevoir (dégressive lorsque le niveau de ressources augmente).

Peu importe le montant de l’aide dont vous profiterez, gardez en tête qu’en acquérant une nouvelle chaudière ou en réalisant des travaux de performance énergétique, vous réaliserez des économies qui, plus ou moins rapidement, pourront rembourser votre investissement initial.

Remplacez votre chaudière actuelle

par une chaudière à granulés 100% gratuite !

J'EN PROFITE