09h00-18h00

+33 800 088 120

APPEL GRATUIT

Chauffage au fioul : les risques et dangers à connaître

Utilisée par 12 % des foyers, l’État français envisage la disparition de la chaudière fioul d’ici une dizaine d’années, et pour cause : ces chaudières sont très voraces en énergie et sont nocives pour l’environnement.
Le fioul domestique représente en effet 7 à 10 fois plus d’émissions de CO2 qu’un mode de chauffage qui utilise des énergies renouvelables, comme une chaudière à granulés. Il est impératif de réduire l’utilisation de ce chauffage au fioul afin de contribuer à l’amélioration de la qualité de l’air.

De nombreuses questions émanent de ce sujet. Quels sont les dangers liés au fioul ? Existent-ils des risques pour la santé ? Des risques de fuite ou d’explosion ? Quel est l’impact sur l’environnement ? Comment entretenir une chaudière à fioul et combien coûte l’entretien ? Comment remplacer sa chaudière à fioul et par quoi ? Suivez le guide !

Chaudière fioul

Vous quittez votre vieille chaudière fioul ?

Remplacez-la par une chaudière à granulés !

J'EN PROFITE
Nocivité du chauffage au fioul pour la santé

Les dangers du chauffage au fioul pour la santé

Vous en avez sans doute déjà entendu parler, il n’est pas rare que des accidents domestiques liés au mode de chauffage fioul se produisent.

Les chaudières utilisant ce combustible sont susceptibles de causer des dysfonctionnements et de provoquer des intoxications au monoxyde de carbone. Ce gaz toxique se diffuse très rapidement dans l’environnement et peut provoquer maux de tête, fatigue, vertiges, nausées et vomissements. Ces accidents liés au chauffage de votre logement sont courants et peuvent présenter de réels dangers pour la santé. Une bonne raison de changer une chaudière fioul pour un modèle à bois !

Pour éviter ce genre d’accident domestique, il est nécessaire d’installer un détecteur de monoxyde de carbone, car il s’agit d’un gaz asphyxiant inodore, invisible et non irritant. Il est donc quasiment impossible de découvrir son existence par vous-même.
Le fait d’aérer quotidiennement votre logement et de laisser les sorties d’air ouvertes permet également de limiter les risques d’accidents liés au chauffage au fioul.
Bien évidemment, il est également très important de ne pas négliger l’entretien annuel de votre système de chauffage par un professionnel.

Chauffage au fioul : odeurs et vapeurs

L’odeur du fioul domestique, tout comme celle du gaz, est très caractéristique et désagréable, liée à la livraison de fioul ou à une fuite de la cuve.
Inhaler des vapeurs de fioul durant une courte période et de manière ponctuelle ne présente que très peu de dangers pour la santé, ne vous inquiétez pas ! En effet, le benzène contenu dans le fioul est un composant volatil qui a la capacité de se dégrader très rapidement dans l’air. Ces odeurs peuvent cependant générer des nausées, vertiges ou maux de tête mais ne présentent pas de risque majeur. La manipulation et l’exposition nécessitent cependant de prendre quelques précautions.

Chauffage au fioul : quels risques pour l’Homme ?

Les effets du fioul domestique par contact, vapeurs prolongées ou combustion peuvent impacter la santé. Chez les professionnels du chauffage, un contact fréquent et/ou prolongé avec la peau peut provoquer des irritations cutanées.

L’inhalation prolongée ou l’ingestion de fioul domestique est susceptible d’engendrer des irritations au niveau des voies respiratoires et des muqueuses.
Le fioul domestique, transformé à partir du pétrole, contribue à la pollution atmosphérique et dégage des particules microscopiques en suspension dans l’air, pouvant pénétrer dans les poumons. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la combustion du fioul domestique serait responsable de nombreuses pathologies (7 millions de morts en 2013).

La chaudière fioul bientôt interdite ?

Remplacez-la par une chaudière à granulés et recevez une prime énergie !

C'EST PARTI

Chauffage au fioul : les risques pour l’habitat et l’environnement

Les chaudières fioul fonctionnent de la même manière que les chaudières gaz ou au bois et s’adressent notamment aux foyers ayant une grande surface d’habitation. Celles-ci sont capables de produire de la chaleur rapidement et donc de chauffer un volume important. Ces chaudières au fioul nécessitent de stocker le combustible dans une cuve de grande capacité, à domicile et régulièrement alimentée par camion-citerne. Vous vous demandez certainement si les chaudières fioul présentent des risques pour votre habitat ou l’environnement ? Nous y répondons.

Les fuites de fioul

En France, on compte environ 10 000 cuves à fioul âgées de plus de 20 ans dans chaque département. D’anciennes cuves peuvent provoquer des fuites de combustible si elles ne sont plus étanches, poreuses ou encore percées. Par conséquent, leur impact sur l’environnement peut s’avérer mauvais, en matière de pollution des sols et des eaux (une cuve peut contenir plus de 1 000 litres de fioul) et d’odeurs contraignantes.

Afin de réduire les odeurs liées à une fuite de fioul, vous pouvez utiliser divers absorbants tels que le sable, la litière pour chat ou encore la sciure de bois, reconnus pour leurs propriétés absorbantes. Pour prévenir ce genre de situation, il est indispensable de faire entretenir sa cuve par un professionnel tous les 10 ans, afin de contrôler régulièrement le niveau de fioul et l’état de la cuve. N’oubliez donc pas de faire appel à un professionnel pour l’entretien de votre cuve !
Cependant, n’ayez crainte, les fuites de fioul sont généralement couvertes par votre assurance multirisques habitation !

fuites de fioul

Risques d’explosion d’une chaudière fioul

Le fioul est un combustible classé parmi les produits dangereux selon la législation européenne, car il s’agit d’un mélange d’hydrocarbures issus du pétrole.

Cependant, le fuel domestique n’est pas considéré comme un explosif, et peut être utilisé pour une chaudière sans craindre un risque d’explosion afin de produire de l’eau chaude et chauffer une habitation.
Il ne peut pas s’enflammer en dessous de 55 °C : c’est ce qu’on appelle le point éclair. Le fioul peut donc être stocké sans problème à température ambiante, à l’air libre ou dans une cuve en extérieur. Il doit cependant être isolé du brûleur de la chaudière pour éviter tout risque d’incendie. Si votre chaudière à fioul est employée dans des conditions normales et à température ambiante, celle-ci ne présente aucun risque particulier et ne pourra pas exploser.

Chauffage au fioul et atteinte à l’environnement

Dérivé du pétrole, sa combustion entraîne l’émission de gaz à effet de serre et fait partie des combustibles les plus polluants pour se chauffer, car il est à la fois un hydrocarbure et une énergie fossile. Effectivement, le fioul domestique produit du dioxyde de carbone (CO2) en grande quantité, du dioxyde de soufre (SO2), de l’oxyde d’azote ainsi que d’autres fines particules. Une combustion incomplète du fioul peut donner naissance à du monoxyde de carbone. Ainsi, les gaz générés par cette énergie sont aussi bien dangereux pour la santé que pour l’environnement.

En plus de la pollution atmosphérique que le fioul domestique crée, ce dernier pollue les sols et les nappes phréatiques lorsque les cuves sont mal entretenues. La faune et la flore se dégradent, les terrains contaminés ne sont plus fertiles et ne sont plus adaptés à la culture. Cette énergie n’a donc aucun impact positif sur l’environnement et épuise des ressources naturelles puisqu’il s’agit d’une source d’énergie non renouvelable.
L’éradication des chaudières au fioul représente environ 1 million de tonnes de gaz à effet de serre évitées par an. Dès lors, pour limiter un peu votre empreinte carbone, n’hésitez pas à choisir une chaudière écologique comme la chaudière à granulés !

Envie de faire des économies et un geste pour l’environnement ?

Passez du chauffage fioul au granulé de bois !

J'EN PROFITE

Et pour le poêle à pétrole ?

Le poêle à pétrole est un chauffage d’appoint, autrement dit utilisé en tant que complément d’un système de chauffage traditionnel car il n’a pas la capacité de chauffer un logement entier. Le poêle à pétrole peut assurer une rapide montée de la température ambiante d’une pièce et permet de conserver la chaleur.

Il existe trois types différents de poêles à pétrole :

  • Le poêle à mèche qui est le modèle le plus ancien et le moins performant mais aussi le moins cher.
  • Le poêle à pétrole électronique, plus cher, permet un contrôle optimal de la température et une meilleure diffusion de la chaleur.
  • Le poêle à double combustion qui produit plus de chaleur avec le même volume de pétrole.

Les fabricants de poêle à pétrole recommandent de les utiliser dans des espaces aérés qui ne communiquent pas avec des pièces habitables, afin de limiter les risques de diffusion de produits toxiques de combustion.

Le poêle à pétrole est un système de chauffage économique (40 % moins cher que l’électricité) mais très polluant qui peut dégager une forte odeur lors de sa combustion.
Il faut réserver ce type de chauffage d’appoint aux pièces où vous ne vivez pas en permanence comme des greniers, des garages, des ateliers… À savoir : le pétrole est un combustible qui coûte plus cher que les énergies renouvelables comme la biomasse (le granulé de bois). Il est donc déconseillé de se servir du poêle à pétrole comme système de chauffage principal, en raison des risques pour la santé et l’environnement associés. Préférez-lui un insert, un foyer ou un poêle à bois !

Il est temps de passer au granulé

Profitez des primes à la conversion et quittez le fioul !

J'EN PROFITE