09h00-18h00

+33 800 088 120

APPEL GRATUIT

Comment choisir sa chaudière gaz ?

Le Guide 2019

Votre chaudière gaz est en panne ? Elle a plus de 15 ans ? Vous venez tout simplement d’acheter une nouvelle maison ou un nouvel appartement ? Alors oui, il serait temps de penser à la remplacer et de profiter de cette opportunité pour faire le point sur les chaudières « tendances » en 2019 et faire des économies d’énergie. On entend quoi par « chaudière tendance » ? Une chaudière efficace, robuste, économique, et dont le combustible est économique et respectueux de l’environnement.

Choisir une nouvelle chaudière pour votre habitat relève d’une décision importante : le chauffage représente en moyenne 62% des dépenses d’énergie au sein des ménages français, et l’eau chaude, 11%. Un choix judicieux peut donc vous aider à réduire drastiquement la facture de chauffage de votre maison. Mais dans la catégorie « chaudière gaz », que choisir entre une chaudière gaz classique, une chaudière basse température et une chaudière à condensation ? Laquelle est la plus efficace ? La plus adaptée à votre logement ? Laquelle consomme le moins d’énergie ?

Marre de votre chaudière actuelle ?

Passez aux granulés ! Découvrez notre solution chaudière biomasse à 0€

J'EN PROFITE

La chaudière gaz classique

Les chaudières gaz classiques, appelées également « chaudières gaz conventionnelles » ou « traditionnelles », sont les premières à avoir occupé nos foyers. Aujourd’hui sollicités par les nombreuses aides de l’État, les utilisateurs préfèrent se tourner vers d’autres types de chaudières, comme la chaudière à granulés de bois, dotées de hautes performances énergétiques et d’un meilleur rendement. Nous y reviendrons plus tard. Pour comprendre pourquoi les utilisateurs ne se tournent plus vers les chaudières gaz classiques et privilégient les chaudières gaz condensation ou celles fonctionnant à partir d’un autre combustible que le gaz, il s’agit dans un premier temps de comprendre son fonctionnement et ses principaux défauts.

chaudiere-gaz-comment-ca-marche

Chaudière gaz : Comment ça marche ?

La chaudière est la partie la plus importante d’un système de chauffage central, similaire à un feu alimenté continuellement par du gaz naturel provenant d’un tuyau relié à une conduite de gaz extérieure. Ainsi, pour chauffer votre maison, vous activez votre chaudière à gaz grâce à un interrupteur électrique. Une vanne s’ouvre et le gaz entre dans une chambre à combustion étanche par de nombreux petits jets générés par un système d’allumage électrique. Les jets de gaz activent un échangeur relié à une conduite d’eau froide et l’échangeur prélève l’énergie thermique, chauffant l’eau de 60° à 80° environ.

Fonctionnement du chauffage central d’une chaudière gaz

L’idée de base du chauffage central est plutôt simple : votre chaudière à gaz, généralement située dans un endroit pratique comme votre cuisine, salle de bain ou cave, est actionnée par une pompe électrique afin que l’eau et la chaleur se diffusent à travers les radiateurs des autres pièces à tour de rôle, dessinant une boucle qui redirige l’eau dans la chaudière. Au fur et à mesure que l’eau circule dans les radiateurs, elle dégage une partie de sa chaleur et réchauffe les pièces tour à tour. Entre temps, la température de l’eau a diminué avant de revenir à la chaudière. On comprend pourquoi la chaudière continue de chauffer : elle maintient l’eau à une température constante pour chauffer votre maison.

Vous avez probablement un régulateur de température installé sur un mur de votre maison pour contrôler le système de chauffage, et bien qu’il indique des degrés, ce n’est pas un thermomètre. La différence est simple : alors que le thermomètre sert uniquement à mesurer la température ambiante, le thermostat mesure la température ambiante et régule la chaleur issue du système de chauffage pour maintenir une certaine température. Autrement dit, lorsqu’il estime que la température ambiante est trop basse, le thermostat allume le chauffage pour maintenir la température à un certain niveau. À l’inverse, une fois la température souhaitée atteinte, le thermostat éteint le chauffage.

Chaudière gaz : quels sont les avantages ?

  1. Fonctionne avec un vieux système de chauffage : les chaudières gaz traditionnelles peuvent convenir parfaitement à une vieille propriété disposant d’un ancien système de chauffage. En effet, l’installation de la chaudière gaz classique n’implique pas de changements en profondeur du système de tuyauterie.

  2. Eau chaude de secours : en cas de panne de votre chaudière gaz, il est toujours possible de produire de l’eau chaude grâce à un thermoplongeur plongé dans le ballon d’eau chaude.

  3. Eau chaude à utilisateurs multiples : comme l’eau provient d’un ballon d’eau chaude, celle-ci peut être distribuée simultanément par les différents robinets et douches de la maison, sans aucune incidence sur la pression ou sur la température de l’eau.

  4. Le système de la chaudière gaz classique est enfin compatible avec les panneaux solaires thermiques.

thermostat


Marre de votre chaudière actuelle ?

Passez aux granulés ! Découvrez notre solution chaudière biomasse à 0€

J'EN PROFITE

Chaudière gaz : quels sont les inconvénients ?

  1. Perte de chaleur : Si le réservoir d’eau chaude est mal isolé, l’eau chaude qui y est stockée peut perdre de la chaleur, et le rendement n’est pas optimisé.

  2. Espace réduit : à cause de leur réservoir d’eau froide et du ballon d’eau chaude, les chaudières gaz classique sont massives et demandent un large espace pour être installées. Si vous disposez d’un appartement ou d’une petite maison, il vaut mieux donc l’éviter.

  3. Limitation de l’eau chaude : on ne dispose pas d’eau chaude à volonté et de manière instantanée. Une fois que l’eau chaude a été utilisée dans son intégralité, il faut attendre que le réservoir d’eau soit à nouveau chauffé pour pouvoir l’utiliser.

  4. Machine complexe : étant donné le nombre de pièces qui les composent, les systèmes de chaudières conventionnelles sont difficiles et coûteuses à installer.

Chaudière gaz : les prix

Le prix d’une chaudière gaz doit prendre en compte plusieurs facteurs : sa taille, son efficacité et la marque à laquelle elle appartient. On peut distinguer deux niveaux d’efficacité : le standard et la haute performance. Un modèle de chaudière gaz standard a un taux d’efficacité environnant les 80%. Un modèle haute performance signifie qu’il possède un haut rendement énergétique pouvant dépasser les 90%.

Les prix des chaudières gaz classiques peuvent ainsi varier entre 500€ et 2 500€.

chaudiere-basse-temperature

La chaudière basse température

En comparaison à une chaudière gaz classique, les chaudières basse température offrent un environnement thermique plus agréable et permettent de faire entre 12 et 15% d’économies environ. 
L’avantage principal des chaudière gaz basse température réside dans leur capacité à utiliser de l’eau à une température beaucoup moins haute que les chaudières gaz traditionnelles, c’est-à-dire pouvant descendre jusqu’à 40°. Modernes, ses composants internes se révèlent de haute qualité, de sorte que sa technologie la protège de la corrosion. Elle est donc destinée à une meilleure espérance de vie que ses prédécesseurs.

Ce type de chaudière gaz règle la température en fonction de la demande énergétique réelle. Dès lors, le chauffage règle son intensité en fonction des besoins de chauffage de chaque bâtiment, en prenant en considération de nombreux facteurs tels que les pertes thermiques, l’emplacement ou encore l’orientation du bâtiment.

Chaudière basse température : comment ça marche ?

Si la température extérieure est froide, la chaleur générée par la chaudière sera élevée. Si par contre, la température extérieure augmente, elle baissera jusqu'à ce que la limite minimale soit atteinte. Comme sa technologie lui permet de s’ajuster à la température extérieure, elle n’a pas besoin d’être perpétuellement en marche. La chaleur produite est alors utilisée au maximum et les pertes, les émissions de gaz à effet de serre et sa consommation sont considérablement réduites.

Chaudière basse température : quels sont les avantages ?



  1. Elle peut générer des économies de plus de 12% par rapport à une chaudière gaz classique.

  2. Elle régule sa température en fonction de la demande énergétique.

  3. Elle est préservée de la corrosion.

  4. Elle peut être une solution intermédiaire entre les chaudières gaz classiques et les chaudières à condensation.

Chaudière basse température : quels sont les inconvénients ?

  1. Les prix d’une chaudière gaz basse température dépassent largement ceux d’une chaudière gaz classique, et peut aller de 3 000 à 7 000€.

  2. Les exigences énergétiques fixées par la Directive Européenne Ecoconception de 2015 qui visent à faire disparaître du marché les systèmes de chauffages nocifs pour l’environnement fixent un rendement minimum de 86% pour les chaudières. Non seulement les aides pour le remplacement de votre chaudière actuelle par une chaudière basse température sont caduques, mais l’installation de certaines chaudières basse température ne sont plus autorisées pour les habitats individuels. On comprend que les chaudières gaz basse température ont un avenir peu prometteur…

  3. Afin que le rendement et a fortiori les économies d’énergie soient optimales, la chaudière basse température doit être reliée à des radiateurs basse température. Son installation risque ainsi d’engager le remplacement de l’ensemble du système de chauffage.

  4. À la différence d’une chaudière à granulés qui prend le bois comme combustible, la chaudière gaz brûle un combustible fossile voué à disparaître, et dont les coûts fluctuent de manière très imprévisible.

Marre de votre chaudière actuelle ?

Passez aux granulés ! Découvrez notre solution chaudière biomasse à 0€

J'EN PROFITE
chaudiere-condensation

La chaudière gaz à condensation : qu’est-ce que c’est ?

On peut considérer la chaudière à condensation comme l’évolution de la chaudière à gaz traditionnelle. Technologiquement plus élaborée, la chaudière à condensation est plus attractive car elle consiste en la condensation de la vapeur d’eau et des gaz d’échappement. Les bénéfices sont alors importants : la chaleur issue de la condensation est récupérée au lieu d’être dispersée et gaspillée. Elles promettent donc une meilleure efficacité énergétique que les chaudières à gaz classique.

Les chaudières gaz à condensation sont capables de fournir suffisamment de chaleur pour un système de chauffage domestique tout en fonctionnant à basse température. Alors que la condensation peut être nocive pour les échangeurs de chaudières traditionnelles, les échangeurs des chaudières à condensation sont conçus pour ne pas être endommagés par le processus de condensation.

La chaudière à condensation : comment ça marche ?

Avec les chaudières à condensation, la chaleur est produite en brûlant du gaz naturel ou du propane. Le terme « condensation » désigne le fait que ces chaudières sont capables d’extraire la chaleur issue du processus de combustion si efficacement que les gaz sortant de la chaudière demeurent à une température bien plus basse que dans une chaudière classique.

Une fois que le gaz est brûlé dans la chambre à combustion, il pénètre dans les conduits de fumée, récupérant la chaleur pour la transférer à l’eau qui se trouve à l’intérieur de l’échangeur.

Chaudière à condensation : quels sont les avantages ?

Si la chaudière à condensation de gaz est loin d’être la plus économique ou écologique, notamment par rapport à la chaudière à granulés de bois, elle comporte un certain nombre d’avantages par rapport à une chaudière gaz classique ou une chaudière fioul. Les chaudières gaz classiques et les chaudières basse température étant vouées à disparaître, la chaudière gaz à condensation devient la référence.

  1. Respectueuses de l'environnement : les chaudières à condensation émettent beaucoup moins de dioxyde de carbone que les chaudières à gaz traditionnelles et sont donc plus écologiques. Il s’avère qu’une chaudière à condensation peut potentiellement économiser jusqu’à 1,5 tonne de dioxyde de carbone par an, qui autrement se disperserait dans l’atmosphère.

  2. Efficacité énergétique : les chaudières à condensation de gaz sont environ 15 à 30 % plus éco-énergétiques que les chaudières classiques et, comme nous l'avons mentionné précédemment, elles peuvent atteindre des rendements allant jusqu’à 90, voir 110%.

  3. Économique : Plus l'efficacité est élevée, plus les factures en carburant sont basses. En effet, les chaudières à condensation de gaz ont besoin de brûler beaucoup moins de combustible pour extraire la même quantité d'énergie nécessaire pour chauffer la maison. Grâce à cela, l’investissement peut être rapidement rentabilisé.

  4. Pratique : les chaudières à condensation sont souvent des unités compactes, ce qui signifie qu'elles ne prennent pas trop de place.

La chaudière à condensation : quels sont les inconvénients ?

  1. Raccordement au réseau des eaux usées : la chaudière à condensation rejette en moyenne 10 litres d’eau par jour. Un raccordement au réseau des eaux usées de la commune est donc indispensable.

  2. Le gaz est un combustible fossile : le gaz est un combustible fossile extrait de gisements naturels, ce qui signifie que sont exploitation n’est pas illimitée.

  3. Le prix de la chaudière gaz à condensation est élevé par rapport à la chaudière gaz classique. Il faut compter un budget allant de 3 200€ à 8 000€.

Chaudière gaz : en conclusion

Bien que les chaudières gaz à condensation ou basse température semblent avoir le vent en poupe au détriment des chaudières gaz classiques ou chaudières fioul, elles demeurent néanmoins polluantes pour l’environnement compte tenu des émissions de dioxyde de carbone qu’elles émanent.

Aussi et surtout, elles brûlent un combustible fossile qui tend à disparaître, et dont les prix sont soumis à des fluctuations économiques imprévisibles comme les ressources disponibles, les taxes et des facteurs géopolitiques. D’autre part, il ne faut pas oublier que la moitié des réserves mondiales de gaz naturel sont détenues par seulement trois pays que sont le Qatar (14%), l’Iran (15%). La France et l’Europe, à l’exception du Royaume-Uni qui n’en possède qu’une infime part, en sont complètement privées. Le gaz comme combustible est donc un produit entièrement importé.

Depuis les années 2000, un autre type de chaudière a fait son apparition dans l’univers du thermique, et qui n’a fait que moderniser l’utilisation du combustible le plus ancien : le bois. En effet, le chauffage au bois revient à la mode grâce aux granulés de bois, produit de biomasse issue de sciures et de déchets de bois, particulièrement calorifiques et denses en énergie. Les chaudières à granulés peuvent transformer plus de 92% de l’énergie en chaleur exploitable.

Bien moins coûteux que tous les autres types de combustibles, le granulé de bois est issu d’une production locale. En effet, la France est le troisième pays d’Europe disposant de la plus grande surface forestière, et la production des granulés de bois s’est envolée ces dernières années. On comprend que l’abandon du chauffage au gaz au profit du chauffage au granulé de bois s’avère bien plus bénéfique pour l’économie nationale, pour l’environnement, mais aussi pour votre portefeuille.

Marre de votre chaudière actuelle ?

Passez aux granulés ! Découvrez notre solution chaudière biomasse à 0€

J'EN PROFITE